La maison connectée : faut-il s’y mettre dès à présent ?

La maison connectée : faut-il s’y mettre dès à présent ?

Le fait de contrer son éclairage, son chauffage et sa surveillance vidéo à distance vous permet de réaliser des économies sur votre facture d’énergie. Aujourd’hui, la domotique fait partie de la vie de plusieurs Français qui y trouvent une très bonne manière de gérer leur maison en toute sérénité. Dès lors, faut-il s’y mettre dès à présent pour vous faciliter la vie ? Où faut-il attendre d’autres avancées ? Réponse dans cet article.

La domotique : quand l’intelligence artificielle vient à la rescousse

L’intelligence artificielle est un secteur qui passionne de plus en plus de monde. Dans le secteur de la domotique, elle va sans doute permettre aux particuliers d’être plus sereins dans l’utilisation de leurs installations électriques et électroniques de leur maison. Selon une étude de Transparency Market Rechearch, le marché de la domotique devrait atteinte les 20 milliards d’euros d’ici 2020. Ce qui représente un bond phénoménal, surtout lorsqu’on sait que le marché de la domotique faisait à peine 4 milliards d’euros en 2014. D’ailleurs, l’étude confirme que 30% des Français possèdent déjà un objet connecté chez eux en plus des 56% qui prévoient d’en acheter un.

Ce sont des chiffres assez encourageants bien que la domotique ne parvient toujours pas à franchir certaines maisons en France. Cette situation s’explique par le fait que la domotique en est seulement à ses balbutiements. Cependant, il faut dire que certains systèmes de domotique posent problème, car étant difficiles à configurer même avec www.e2j.fr. Toutefois, certains modèles vous permettent d’imaginer vos propres scénarios d’économie d’énergie en fonction de votre mode de vie.

Des systèmes qui ne parlent pas le même langage

Autre aspect pas trop encourageant avec la domotique, c’est sans doute l’absence de standardisation des différents modèles sur le marché. Du coup, on se retrouve avec des systèmes de domotiques qui ne parlent pas le même langage. Le consommateur doit alors se montrer vigilant par rapport à la qualité et à la configuration du matériel acheté. En effet, il faut qu’il soit compatible avec le système qu’il possède déjà de même qu’avec son installation électrique. D’ailleurs, UFC Que Choisir a tenu à mettre en avant certaines défaillances et il a été révélé que certains étaient directement liés aux protocoles de communication. Pire, certains fabricants ne mentionnent pas leurs protocoles de fabrication. Les consommateurs ne peuvent pas alors avoir une idée de la liste des appareils compatibles.

La maison connectée : faut-il s’y mettre dès à présent ?
4 - 1 vote

Share this post